mardi 15 mars 2016

l'Atlantic

Les bateaux c'est comme les maisons, plus on en visite plus on sait ce que l'on ne veut pas.

Après plusieurs visites,

Le 11 novembre 2015 à coté de Compiègne, je visite l'Atlantic avec Giles un ami marinier anglais (Le bout de zan chambres d'hotes à Accolay).




Cet Automoteur de commerce de 1959 construit par le chantier Plaquet, toujours en activité, transporte du sable, du grain, etc.
Le propriétaire André part à la retraite, il est pressé, le prix est bas.
Il correspond à ce que je cherche, il est ancien, en bon état (au vu de la dernière expertise de 2010) , il n'a pas été transformé, il a un moteur récent Iveco, il a un double fond étanche, le logement marinier est habitable de suite.











Après une petite navigation sur l'Oise l'affaire est entendue, le bateau passera en cale sèche début décembre, une expertise sera réalisée.
















La timonerie parfaitement équipée, GPS marine, camera à la proue, etc.













Le Logement marinier derrière la timonerie est entièrement aménagé et confortable, il y a même une baignoire dans la salle de bain.











La cale fait 27 m de long et 5 m de large de quoi aménager un Restaurant de 50 couverts et tous les équipements nécessaire.




Ce Bateau c'est appelé Réggane puis Samaritain puis Atlantic.
 André s'en servait en convoi, (l'Atlantic en pousseur et un autre bateau en barge) on le voit sur cette photo que j'ai trouvé sur vagus-vagrant.
Beaucoup de bateaux de commerce anciens sont utilisés de cette façon pour diminuer le cout du transport et pour emprunter les petits canaux français au gabarit Freycinet.
A chaque écluse on désassemble les bateaux pour les écluser un par un puis on rassemble le convoi. C'est la conséquence d'un sous investissement dans les canaux depuis 60 ans.


Le bateau a pleine charge, 300 tonnes de gravier, sur le canal de l'Ourcq.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire